Peut-on transférer un leasing de voiture ?

11
Vues
leasing

Opérer un changement de véhicule en cours de contrat de leasing n’est pas forcément évident, il y a des conditions particulières et des contraintes pour les automobilistes, le transfert de leasing se présente comme la solution la plus efficace.

Le principe du transfert de leasing automobile

Un contrat de leasing est tout simplement ce que l’on appelle un crédit-bail, c’est en fait une location de véhicule qui est financée par un crédit à la consommation. Le bailleur qui finance cette solution va donc proposer à un automobiliste de rembourser un loyer pendant une durée comprise entre 1 et 6 ans. La seule problématique dans ce type de contrat est que l’automobiliste doit respecter les conditions d’utilisation du véhicule mais doit aussi s’engager à rembourser tous les loyers dus, même si un changement de situation vient remettre en cause l’utilisation du véhicule ou le règlement du loyer.

En effet, l’arrivée d’un véhicule de fonction, la naissance d’un enfant, l’évolution professionnelle impliquant une plus ou moins grande mobilité géographique ou encore un projet immobilier sont tout autant de raisons pouvant entrainer une remise en cause du contrat de leasing. Simplement, les voies de sorties ne sont pas aussi simples, l’automobiliste peut racheter ou revendre le véhicule à partir du 13e mois ou alors avoir recours au transfert de leasing. C’est tout simplement un procédé qui consiste à céder son contrat à une autre personne.

Comment transférer un leasing ?

Le transfert de leasing commence à se développer de plus en plus sur le territoire national, tout simplement parce que les contrats de LOA représentent 3 véhicules neufs vendus sur 4 aux particuliers. Les changements de situations et imprévus de la vie pouvant concerner tous les foyers, la solution du transfert de leasing se présente comme une véritable alternative pour changer de véhicule ou redéfinir ses besoins en matière de mobilité. Pour trouver un repreneur, il est possible d’utiliser une plateforme spécialisée (exemple : Leazing.fr) qui propose de mettre en ligne une annonce et de présenter son véhicule. On peut aussi sonder son entourage ou informer la concession de la volonté de transfert, des potentiels clients peuvent être intéressés.

Le transfert implique pour le repreneur de déposer un dossier auprès du bailleur, dont les informations de contact (adresse, numéro de téléphone) sont présentes dans le contrat de crédit-bail. Il est important de savoir que le bailleur n’est nullement tenu d’accepter le transfert, il va tout d’abord étudier la solvabilité du candidat à la reprise et ensuite accepter ou refuser. Après validation du transfert, le nouveau contrat est envoyé au repreneur, un rendez-vous est fixé pour procéder à la remise des clés et du véhicule et enfin, la carte grise est actualisée au nom du nouveau locataire. Les bailleurs imposent des frais de transfert, ils peuvent varier entre 150€ et 250€ suivant les établissements.

Les concessions peuvent-elles s’opposer à un transfert ?

Les concessions automobiles ne peuvent pas s’opposer à un transfert de leasing car ces dernières ne sont pas propriétaires du véhicule, c’est avant tout le bailleur qui a le dernier mot, sauf si la concession est un bailleur. Autrement, les concessions apprécient les opérations de transfert car cela permet de proposer un nouveau véhicule dans le cadre d’un changement de voiture ou de réajuster le nouveau contrat en fonction des besoins. Cela évite aussi d’avoir des dossiers de clients se retrouvant en contentieux (source). Enfin, pour fidéliser et surtout rassurer les automobilistes sur la signature de contrat, le transfert de leasing est un argument solide.